Exposition personnelle | Untitled Miami

Exposition personnelle | Untitled Miami

06 décembre 2017 - 10 décembre 2017
Jane Lombard Gallery - Stand A2
Miami Beach, USA

Studio Orta est heureux d'annoncer une exposition personnelle de Lucy + Jorge Orta à UNTITLED, Miami Beach 2017, avec la galerie Jane Lombard.

Différentes œuvres emblématiques des artistes y seront présentées : OrtaWater, Antarctica et Totipotent Architecture, dont l'esthétique à la fois poétique et fonctionnelle porte sur les mécanismes systémiques liés au changement climatique, à la diminution des ressources naturelles et la migration forcée.

Ces oeuvres se rejoignent dans la réalisation physique et conceptuelle de leur dernière série de peintures-assemblages, Derrame. Le hasard et l’accident sont au cœur du geste abstrait défini par ces œuvres, produisant sur la surface de la toile un mélange aléatoire de pigments et de formes organiques. Ce facteur accidentel est traité comme un phénomène incontrôlé, un événement qui reflète la force destructrice des catastrophes naturelles renforcée par le mépris humain et le chaos des cataclysmes sociopolitiques. Ces compositions fluides sous-jacentes trouvent leur origine dans les peintures Derrame de Jorge Orta, commencées dans sa ville natale de Rosario, en Argentine (1972-1984) pendant la "guerre sale". En cette période de terrorisme d'État et de censure, la peinture devient à la fois un acte politique de révolte et un acte émotionnel de frustration.

Peintures gestuelles, sculptures et performances alliées à la fonctionnalité, au design et à l'engagement politique composent un nouveau champ de réflexion. Dans les œuvres des artistes, les lignes et symétries structurent le chaos sous-jacent tout en ouvrant de nouveaux horizons. Les objets encadrent et contrôlent le débordement, continuum irrépressible cherchant à catalyser un cycle de renouveau et de possibilités.

Communiqué de presse - Untitled Miami 2017

Women House | Monnaie de Paris

Women House | Monnaie de Paris

20 octobre 2017 - 28 janvier 2018
Exposition de groupe - commissariat : Camille Morineau et Lucia Pesapane
Monnaie de Paris, France

Présentée à la Monnaie de Paris à partir du 20 octobre, Women House est la rencontre de deux notions : un genre – le féminin – et un espace – le domestique. Cette exposition majeure rassemble les œuvres de 39 artistes internationales femmes du XXe et XXIe siècle, regroupées en huit chapitres qui reflètent la complexité des points de vue possibles sur le sujet, à la fois féministes, mais aussi poétiques, politiques ou nostalgiques.

Dans ce contexte, Lucy Orta présente l’œuvre Body Architecture - Collective Wear 4 persons. Suite à la série Refuge Wear (1992-1998), Lucy Orta commence à travailler sur des structures portables collectives, passant de l'individu isolé à la notion de vie communautaire où des sculptures modulaires en forme de dôme ou de tente figurent les principes de solidarité et où les connexions physiques tissées entre les individus habitant ces espaces, symbolisent les liens innombrables qui peuvent se forger émotionnellement, intellectuellement, socialement et spirituellement.

Après l'étape parisienne, Women House s'exposera au National Museum of Women in the Arts à Washington D.C à partir du 8 mars 2018.

Expositions à voir à Paris

Expositions à voir à Paris

15 octobre 2017 - 21 octobre 2017

Nous sommes heureux d'annoncer les expositions du Studio Orta à visiter à Paris pendant la FIAC 

Monnaie de Paris | 20 oct. 2017 - 28 janv. 2018 | Women House | Body Architecture

Ministère de la Culture et de la Communication | 4 oct. - 30 nov. 2017 | Qu'est-ce qu'on mange ? | 70 x 7 The Meal

MAIF Social Club | 29 sept. 2017 - 6 janv. 2018 | Agromania | Concierto de Cacerolas

Maison Populaire, Montreuil | 4 oct. - 9 déc. 2017 | L'Autre...De l'image à la réalité | Nexus Architecture

 

Frieze Projects | Antarctica

Frieze Projects | Antarctica

04 octobre 2017 - 08 octobre 2017
Frieze London, Regent’s Park
Londres, Angleterre

Nous sommes heureux d’annoncer notre participation à Frieze Projects London avec Antarctica World Passport Delivery Bureau, une toute nouvelle installation sous forme de « convoi » composé d’anciennes remorques de l'armée modifiées, curatée par Raphael Gygax.

Depuis plusieurs années, Lucy + Jorge Orta se sont intéressés à la transformation de surplus militaires, des «armes de guerre», en «outils pour la paix», afin de leur insuffler de nouvelles significations. Ce nouveau bureau de passeport mobile, spécialement réalisé pour Frieze Projects, se compose de mini-bivouacs en référence au corps humain, de divers objets d’expéditions et d’un bureau où des agents distribueront les Antarctica World Passports. Une édition limitée de 5 000 passeports sera disponible pendant la semaine de Frieze du 4 au 8 octobre. Pour chaque passeport distribué, le titulaire de l’Antarctica World Passport est invité à rejoindre la communauté sans frontières, qui compte aujourd'hui plus de 19 000 citoyens en-ligne.

Suite à leur expédition en Antarctique en 2007, le projet Antarctica a été inauguré en 2008 lors de leur exposition rétrospective au Hangar Bicocca Milan, curatée par Bartolomeo Pietromarchi. Parallèlement à l’installation d’Antarctic Village – No Borders, les artistes ont créé le projet Antarctica World Passport. 50 000 exemplaires du passeport ont été imprimés à ce jour. Le passeport pour Frieze Projects sera la quatrième édition.

Pour Lucy + Jorge Orta, le paysage de glace immaculé de l'Antarctique est une métaphore, un filtre pour le kaléidoscope que forment nos nations et nos identités, concentrant toutes les couleurs dans sa lumière et la pureté d'un espoir.

Raven Row | Londres

Raven Row | Londres

04 juin 2017
Raven Row
Londres, Angleterre

Mise en scène de Modular Architecture à Raven Row à Londres

Commandée par La Fondation Cartier pour l'art contemporain (Soirées nomades) à Paris (1996), Modular Architecture est composée de quatre grandes sculptures textiles : Dome, Unit, Igloo et Cabin. Les membranes iridescentes de ces structures architecturales élémentaires sont ornées de "demi-corps" représentés par des fragments de vêtements : capuchons, manches, pantalons et gants qui sont manipulés et assemblés dans différentes configurations, permettant d’étudier les notions d'espace personnel et collectif. Au cours de la performance à Raven Row, les participants explorent le Modular Unit pour dissoudre les limites entre le corps et l'architecture.

La performance est chorégraphiée par Nandi Bhebhe et l'artiste Phoebe Davies, avec Zinzi Minott, Daniel Brathwaite-Shirley, Sarah Kent, Hamish MacPherson et Darcy Wallace.

Modular Architecture est mise en scène dans le cadre de l'exposition 56 Artillery Lane, du 21 avril au 11 juin 2017, où sont également présentées trois oeuvres emblématiques de la série Refuge Wear provenant des archives de Lucy + Jorge Orta.

Pour plus d'informations Raven Row.

Antarctica World Passport | Buenos Aires

Antarctica World Passport | Buenos Aires

30 avril 2017 - 30 novembre 2017
CCK - Centro Cultural Kirchnern, Buenos Aires, Argentine
Exposition de groupe

L'exposition Naturaleza: refugio y recurso del hombre (La Nature : refuge et ressource pour l’homme) s'ouvre au CCK du 30 avril au 30 novembre 2017, réunissant 40 artistes internationaux qui explorent, grâce à une large diversité de médias, l'impact de l'homme sur son environnement. Les ressources naturelles y sont présentées comme thème, inspiration, instrument et représentation.

Lucy + Jorge Orta présentent une nouvelle installation in-situ du Bureau de Passeports Universels Antarctique et seront présents à Buenos Aires pour délivrer des passeports et accueillir de nouveaux citoyens dans la Communauté Universelle Antarctique qui ne cesse de s’étendre. Le projet Antarctica a d'abord été imaginé en 1995 pour la 46ème exposition internationale d'art de la Biennale de Venise, lorsque Jorge Orta y représentait l'Argentine. Ce n'est qu'en 2007 que les artistes ont finalement entrepris leur expédition en Antarctique pour fonder l'Antarctic Village No Borders. Le projet s'inspire du Traité Antarctique signé en 1959, qui promeut la paix, la coopération internationale et l'échange de recherches scientifiques. 53 états-nations ont depuis signé cet accord mondial sans précédent. Le paysage de glace immaculé de l'Antarctique est devenu un puissant symbole du réchauffement climatique. Les transformations géographiques et le déplacement des communautés induites par les changements climatiques, en particulier dans les zones côtières ou dans les régions désertiques, redéfinissent nos frontières locales et mondiales. Le changement climatique traverse toutes les frontières et affecte toutes les régions du monde, sans distinction. Face à ce phénomène mondial, les artistes proposent que notre réaction soit également unie, sans frontières. Antarctica World Passport propose une plateforme discursive autour du concept de No Borders (sans frontières).

Kids Creative Lab & Studio Orta mobilisent 1 400 000 enfants

Kids Creative Lab & Studio Orta mobilisent 1 400 000 enfants

30 mars 2017 - 17 avril 2017
Peggy Guggenheim Collection, Venise, Italie
Workshop

Pour la 5ème édition de Kids Creative Lab —projet éducatif national dédié aux enfants des écoles primaires italiennes— la Peggy Guggenheim Collection, Venise et OVS invitent Lucy + Jorge Orta à développer un workshop avec 1 400 000 enfants sur le thème du développement durable et du respect de l’écosystème marin. Les artistes ont mis en place le projet pédagogique « message-in-a-bottle » inspiré de leurs oeuvres Gama et Clouds, pour sensibiliser les enfants à l’impact des déchets plastiques sur l’environnement à travers un projet créatif. 6 000 écoles primaires et 50 000 classes ont reçu un « kit » pour participer à l’écriture d’un manifeste collectif pour les océans. Les messages codés sont insérés dans des milliers de bouteilles recyclées. Le résultat de cette collaboration massive est exposé à la Peggy Guggenheim Collection à Venise du 30 mars au 17 avril 2017.  

Contact: Peggy Guggenheim Collection or OVS

Raft of the Medusa | Hull

Raft of the Medusa | Hull

29 mars 2017 - 17 juin 2017
Humber Street Gallery Hull, Angleterre
Exposition personnelle

À l’occasion de Hull UK City of Culture 2017, l’exposition Somewhere Becoming Sea à la Humber Street Gallery du 5 avril au 17 juin 2017, se penche plus particulièrement sur les changements perpétuels des frontières maritimes et terrestres, explorant ainsi l’importance historique de Hull comme porte vers la mer du Nord et au-delà. Elle reflète comment les étendues d’eau qui séparent les pays sont également des voies qui les connectent. À l’heure où les changements climatiques menacent d’estomper encore plus ces frontières entrainant des conséquences économiques à long terme, l’exposition capture le pouvoir élémentaire de l’eau et pose la question : est-ce que partout aujourd’hui « la mer s’étend quelque part » ?

Dans ce contexte, Lucy + Jorge Orta sont heureux de présenter leur nouvelle installation, Raft of the Medusa, qui fait référence à la vision romantique du naufrage du Radeau de la Méduse peint par Théodore Géricault (1818-1819, Musée du Louvre, Paris). Pour les artistes, le radeau de fortune construit par l'équipage de la Méduse à partir du bois récupéré de leur vaisseau naufragé, nous en dit plus que la périlleuse traversée des marins perdus d'avance. C’est un symbole très fort des voyages fatidiques des esclaves et migrants à travers l'histoire. Aujourd'hui encore, nous sommes les témoins de ces traversées périlleuses de milliers de réfugiés qui naviguent sur les océans à la recherche d'un refuge.

En s’appuyant sur les performances filmées qui ont eu lieu au Yorkshire Sculpture Park en 2013 et aux Moulins en 2015, Raft of the Medusa va devenir à la Humbert Street Gallery le site d’une performance qui explore les gestes de fragilité, d’impuissance mais aussi d’espoir concluant ainsi le cycle qui permettra aux artistes de finaliser leur prochain film.

Vies d’ordures | Marseille

Vies d’ordures | Marseille

22 mars 2017 - 14 août 2017
Exposition de groupe
MuCEM - Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, Marseille, France

À partir d’enquêtes ethnographiques sur la manière dont les sociétés produisent, traitent, s’approprient et transforment les restes, l’exposition Vies d’ordures : de l’économie des déchets au MuCEM du 22 mars au 14 août 2017 propose un voyage autour de la Méditerranée à la découverte des gestes des hommes et des femmes qui vivent des déchets. Montrant les façons dont nous les collectons, les trions, les réparons, les transformons, avec l’inventivité de la nécessité, elle dessine un monde d’échanges et de transferts autour de ces restes qui s’avèrent bien davantage que de simples rebuts.

Au sein d'un parcours de 450 objets, installations, films, cartes et schémas, Lucy + Jorge Orta proposent une nouvelle sculpture : Unité de purification d’eau, qui complète la série initiée lors de leur exposition OrtaWater à la Biennale de Venise (2005), afin de questionner les problèmes liés à la diminution des ressources en eau à l’échelle mondiale, l’accès à l’eau potable et sa privatisation.

Commissaire général : Denis Chevallier, ethnologue, conservateur général Mucem 
Commissaire associé : Yann-Philippe Tastevin, ethnologue CNRS

EXPOSITION MONOGRAPHIQUE | GALERIE VALÉRIE BACH | BRUXELLES

EXPOSITION MONOGRAPHIQUE | GALERIE VALÉRIE BACH | BRUXELLES

17 mars 2017 - 29 avril 2017
Galerie Valérie Bach, Belgique

Lucy + Jorge Orta sont heureux de présenter leur deuxième exposition à la Galerie Valérie Bach.  Œuvres en volumes et peintures, réunies pour la première fois, y sont mises en perspective en deux volets offrant un éclairage nouveau sur le processus créatif à l’œuvre dans leur travail.

Le premier volet se structure autour de la notion de cellule —cellule de vie, cellule d’habitation— au cœur même de leur réflexion. Dans la série Totipotent, inspirée de la biologie moléculaire et des processus de différentiation, des volumes en verre soufflé se dilatent, à l’instar des embryons cellulaires, pour former de nouveaux espaces d’habitation au sein de structures architecturales délimitées par leurs silhouettes en acier. Avec la série Cells Diptych, cellules en verre soufflé de Murano, les artistes vont encore plus loin dans leur exploration de l’infini cellulaire, en faisant apparaître une nouvelle vie macroscopique.

Le deuxième volet de l’exposition, fondé sur le travail gestuel de Jorge dès les années 70, lorsqu’il échappait à la dictature argentine par l’expression peinte, se structure autour de l’idée de l’accident, comme moment violent mais aussi comme phénomène aléatoire, incontrôlé qui se manifeste dans la série Derrame. À ce travail s’ajoute, dans la toute dernière série réalisée par les artistes, Assemblages, une formulation tridimensionnelle de cette vision accidentelle, par l’application et par la juxtaposition, par-dessus la surface picturale, d’éléments de la réalité formelle qui semblent plaqués par nécessité sur la sous-jacence accidentelle des gestes chromatiques, comme si le réel ré-ordonnait l’immatériel, dans un chorus entre abstraction et réalité.

70 x 7 The Meal | Singapour

70 x 7 The Meal | Singapour

20 janvier 2017
NTU Center for Contemporary Art, Singapour

Studio Orta est heureux d’annoncer 70 x 7 The Meal act XL, un diner pour 200 personnes qui aura lieu à Gillman Barracks à Singapour dans la soirée du 20 janvier 2017.

A l’occasion de Cities for People, Ideas Fest organisé par NTU Centre for Contemporary Art, l’acte 40 de 70 x 7 The Meal, projet participatif que continuent de développer Lucy + Jorge Orta, s’inspire du rituel ancestral du partage du repas pour créer une plateforme de discussions entre les communautés qui explore et relie les différentes initiatives alimentaires locales.

En préparation à ce repas, les artistes ont mis en place un atelier participatif avec Foodscape Collective Singapore afin d’examiner les préoccupations liées à l’alimentation et au développement durable à l’échelle locale. Des cessions de discussions interactives avec des chefs locaux, cuisiniers, agriculteurs, jardiniers, responsables politiques, activistes et artistes ont généré un ensemble de réflexions sur la production alimentaire et sa distribution, les notions d’identité et de culture, qui seront partagées avec les participants au repas.

À leur arrivée à NTU CCA, les invités se verront attribuer une carte de navigation parmi les 25 « îlots de connaissance » dans un cadre unique réalisé par les artistes afin d’inciter et de perpétuer les discussions sur l’art, l’alimentation et le développement durable. Suivant l'éthique de 70 x 7, le menu élaboré par le Chef Misso Russell Keith de l’Open Farm Community sera composé uniquement de produits locaux ou durables.

BONNE ANNÉE !!!

BONNE ANNÉE !!!

01 janvier 2017

Studio Orta est heureux de présenter deux nouvelles œuvres vidéo, en ligne :

Disappearance (2015) : Dans cette œuvre, la destruction progressive de la forêt est soulignée par le son mélancolique du piano entrecoupé par les interventions irrégulières d’une tronçonneuse. Ce film fait le lien entre le travail de Jorge Orta pendant sa période Rosario (1972-1984) et le projet Amazonia de Lucy + Jorge Orta commencé en 2010.

Platos Rotos 1982 (2015) : Ce concert filmé pour flûte et assiettes cassées a été imaginé par Jorge Orta pendant sa période Rosario (1972-1984) et finalement réalisé en 2015.
 
Et nos expositions à venir :

NTU Centre for Contemporary Art, Singapour | 13 – 22 janvier | Ideas Fest, Cities for People | Nouvelle commande : 70 x7 The Meal, act XL

Turner Contemporary, Margate, Royaume-Uni | 21 janvier - 7 mai | Entangled; Threads & Making | Exposition collective : Nexus Architecture

MASSART, Boston, USA | 23 janvier – 4 mars | Vitreous Bodies: Assembled Visions in Glass | Exposition collective : Totipotent Architecture

ARCO, Richard Saltoun Gallery, Espagne | 22 - 26 février | Edgardo Vigo & Jorge Orta | Exposition archive : Rosario 1972-1984

Galerie Valerie Bach, Bruxelles, Belgique | 17 mars – 29 avril | Exposition personnelle

MuCEM, Marseille, France | 22 mars – 14 août | Vies d'ordures - De l'économie des déchets | Exposition collective : OrtaWater

Peggy Guggenheim Collection, Venise, Italie | 30 mars – 17 avril | Kids Creative Lab | Présentation du workshop

Hull City of Culture 2017, Humber Street Gallery, Royaume-Uni | 5 avril - 17 juin | Somewhere Becoming Sea | Nouvelle installation : Radeau de la Méduse

Raven Row, Londres, Royaume-Uni | 22 avril - 11 juin | 56-58 Artillery Lane | Exposition collective : Refuge Wear

MONOGRAPHIE | FOOD & THE PUBLIC SPHERE

MONOGRAPHIE | FOOD & THE PUBLIC SPHERE

16 décembre 2016
Black Dog Publishing, Londres, Angleterre
Monographie

Studio Orta est heureux d’annoncer la sortie de Food & The Public Sphere, publication essentielle qui couvre vingt ans d'engagement des artistes au pouvoir de l’art et de l’alimentation. Ce recueil visuel de leurs projets socialement engagés, sculptures et objets, examine leur pratique en regard des préoccupations majeures du XXIème siècle.

"Avec leurs projets de recyclage alimentaire, de grands repas en plein-air, de diners gastronomiques de nourriture glanée, de cuisines mobiles, les artistes ont amorcé un nouveau regard sur les politiques alimentaires. Les communautés du monde entier, des réseaux alimentaires à l’échelle mondiale aux méthodes agraires et culinaires locales, cherchent à améliorer leur système alimentaire pour mieux servir les besoins de la population et de la planète. Après de fructueuses décennies de production alimentaire massive et de produits bon marché, politiciens et citoyens reconnaissent le coût environnemental et social d’un tel procédé. L’industrialisation à outrance a forcé les petits exploitants à céder à l’agroalimentaire, réduit la biodiversité en faveur de la monoculture, entrainé le développement de maladies chroniques au sein des communautés. À travers la diversité de leur œuvre, Lucy + Jorge Orta éclairent les questions liées à l’abondance, la pénurie, le gaspillage et la perte, en amenant les gens à une expérience réflexive de l’art qui associe l’esthétisme de manger, boire, cuisiner et diner." Ellen Lupton

Commander votre exemplaire à temps pour les fêtes : sales@blackdogonline.com
Voir un extrait : Studio Orta

Black Dog Publishing
Livre relié | 169 ills | 192 pgs | 28x23cm | ISBN 9781910433805

OUVERTURE EXCEPTIONNELLE | STUDIO ORTA

OUVERTURE EXCEPTIONNELLE | STUDIO ORTA

16 octobre 2016

Studio Orta Les Moulins ouvre ses portes avec une exposition consacrée à des oeuvres inédites.
Dimanche 16 octobre, 2016 | 11h - 17h

Venez découvrir les anciennes Papeteries du Marais transformées par la vision singulière des artistes.

Fondé en 2000 par Lucy + Jorge Orta dans les anciennes Papeteries du Marais, berceau de l’industrie du papier en France, Les Moulins est un laboratoire culturel qui fonctionne comme une extension de leur pratique artistique. Son ambition est de constituer un environnement collectif dédié à la création de nouvelles formes d’art contemporain inspirées par les paysages post-industriels de la vallée du Grand Morin. Situées sur 8 km le long de la rivière, les quatre anciennes usines de La Laiterie, des Moulins de Sainte-Marie, de Boissy et de La Vacherie se transforment progressivement en ateliers, workshops, résidences, salles d’exposition, lieux de performances et parc de sculptures. En accueillant des artistes et des chercheurs du monde entier, Les Moulins favorise la réinvention de l’espace et la création d’œuvres en résonnance avec l’histoire des lieux.

SNCF Transilien : Gare Paris Est - Coulommiers (P). À Coulommiers prendre le bus SNCF dir. La Ferté-Gaucher. Arrêt, Chailly-Boissy-le-Châtel.
Voiture Google Map : Studio Orta Les Moulins. Moulin Sainte-Marie, rue des Papeteries, 77169 Boissy-le-Châtel.
Navette : Vernissage de la Galleria Continua. Pour vous joindre à la navette-vernissage, veuillez contacter la galerie.

Exposition à ne pas manquer | Peterborough UK

Exposition à ne pas manquer | Peterborough UK

10 septembre 2016 - 04 décembre 2016
City Gallery and Museum, Peterborough, Angleterre
Exposition personnelle

Lucy + Jorge Orta, qui explorent depuis plus de 25 ans les problématiques sociale et écologique, mettent l’accent sur le gaspillage et la distribution alimentaires dans une exposition monographique à la City Gallery and Museum à Peterborough. Cette exposition réunit un ensemble d’œuvres liées à la « politique alimentaire » et aux rituels liés au partage du repas. The Art Newspaper

L’exposition s’articule autour de deux sculptures inédites. Bread s’inspire de 70 x 7 The Meal qui s’est déroulé à Peterborough (2015) et durant lequel une centaine de pains furent préparés par les habitants avant d’être moulés en aluminium. Portés par de traditionnelles charrettes, ces humbles objets qui traversent cultures et siècles évoquent le cycle ancestral des semailles, des récoltes et de la mouture, le travail manuel du bois et le pétrissage qui génèrent ces manifestations uniques à nos besoins fondamentaux.

Inspirée d’une expédition en Amazonie péruvienne (2009), l’installation Seeds se compose d’une trentaine de « semences-objets » en verre de Murano. Elle est entourée par une collection de dessins aquarellés formant une grainothèque métaphorique. La beauté et la diversité de notre monde naturel sont les éléments prévalents au rôle de « préservation » des variétés menacées d’extinction mené par les artistes.

Cette exposition rassemble également des œuvres historiques telles que Dans le même panier (1997) et Hortirecylcing Enterprise (1999) ainsi que l’intégralité des éditions limitées d’assiettes en porcelaine Royal Limoges réalisées pour la série 70 x 7 et présentées sur des chemins de table en soie jacquard sur mesure, tissés par des tisserands du Suffolk.

Pour accompagner cette exposition, Metal Peterborough organise un programme d’activités de sensibilisation autour des politiques alimentaires.

 

Antarctica World Passport | La Littorale #6

Antarctica World Passport | La Littorale #6

26 août 2016 - 02 novembre 2016
Anglet, France
Exposition de groupe

Sous le commissariat de Paul Ardenne, la sixième Biennale d’art contemporain d’Anglet, La Littorale #6, propose un parcours de plein air constitué d’œuvres monumentales installées dans des espaces emblématiques : La Barre, le parc écologique Izadia, le front de mer, ainsi que La Chambre d’Amour.

 La Littorale s’interroge sur les tensions dont les rivages maritimes font aujourd’hui l’objet, de manière concrète comme métaphorique. Elle est envisagée comme un « théâtre de contradictions ».  L’exposition met en scène des œuvres renvoyant tant à la société heureuse que suggère l’univers balnéaire qu’à l’actualité, malheureuse celle-là, que sous-tend aujourd’hui la notion du littoral, envisagé comme frontière physique mais plus encore politique.

Dans ce contexte, Lucy + Jorge Orta présente une œuvre monumentale spécialement commanditée pour la biennale : M.I.U.  Antarctica World Passport, Mobile Delivery Bureau. Un ancien véhicule de l’armée, transformé et équipé d’objets et matériaux de survie (civières, lits de camps, bouées, bidons…), évoque symboliquement une « Unité d’Intervention Mobile » qui pourrait intervenir en situation d’urgence en offrant hébergement, eau et nourriture. Développés depuis une dizaine d’années, ces modules destinés à faciliter l’autonomie et la mobilité des personnes sont également un moyen d’engager un dialogue et une interaction avec la communauté où l’œuvre est présentée.

Installée sur la plage de La Barre au nord d’Anglet, elle évoque les mouvements migratoires liés aussi bien au dérèglement climatique qu’aux conflits qui sévissent dans de nombreux pays. Un bureau de délivrance de passeport international Antarctique, le plus important réalisé à ce jour, en fait également partie intégrante. L’Antarctique, un continent de partage dédié à la science, la préservation des ressources naturelles et la biodiversité, représente pour les artistes un symbole puissant, une utopie d’un monde sans frontières. Le Passeport International Antarctique a mobilisé à ce jour plus de 50 000 citoyens du monde non seulement à protéger l’Antarctique, réserve naturelle de 70 % de l’eau douce planétaire, mais également à lutter contre le réchauffement climatique et pour la paix.

Spirits | Triennale Emscherkunst | Allemagne

Spirits | Triennale Emscherkunst | Allemagne

04 juin 2016 - 18 septembre 2016
Vallée de Emscher, Ruhr, Allemagne
Exposition de groupe

À l’occasion de la troisième triennale Emscherkunst (4 juin - 18 septembre 2016), Lucy + Jorge Orta dévoilent leur dernière commande majeure : Spirits of the Emscher Valley (les "Spirits" de la vallée d'Emscher). Ce nouveau parcours d’art contemporain, réparti sur 50 km le long de la rivière Emscher, à travers parcs naturels et paysages post-industriels, traite de la transformation environnementale de la région de la Ruhr.

Pour cette exposition, Lucy + Jorge Orta intègrent trois "Spirits" à des endroits stratégiques qui ont un sens dans son histoire liée à la disparition des mines de charbon et des aciéries. Commencée en 2012, la série "Spirits" alterne sculptures figuratives et performances qui fonctionnent comme métaphores du lieu où elles s’inscrivent et tentent d’en capturer l’"âme". L’aspect participatif, au cœur du travail des artistes, est essentiel pour mener à bien cette "personnification" sculpturale. Lucy et Jorge Orta ont travaillé étroitement avec les habitants de la région ayant un lien particulier avec les lieux choisis et les ont incités à raconter les histoires de leur communauté.

Installées sur les bords du lac Phoenix à Dortmund-Hörde, Totem with Magpie (Totem avec pie) évoque la nouvelle génération qui doit se construire sur cette métamorphose industrielle, alors que Bird woman (La femme oiseau) réunit à nouveau symboliquement la partie est et ouest de Phoenix reliées dans le passé par un viaduc. À la cokerie Hansa à Dortmund-Huckarde, fermée depuis les années 90, Observer (L’observateur) témoigne tel un oracle de la transformation du paysage : la Nature reprend ses droits, investit les vestiges du passé.

OrtaWater | Abattoirs Toulouse

OrtaWater | Abattoirs Toulouse

22 mai 2016 - 16 octobre 2016
Les Abattoirs, Toulouse, France
Exposition de groupe

Studio Orta est heureux d’annoncer sa participation à l’exposition collective Interractions qui prendra place aux Abattoirs, à Toulouse du 22 mai au 16 octobre 2016.

L’exposition explore les interactions entre l’homme et son environnement, à travers les variations thématiques de l’exploitation, de la destruction et de la préservation. Les œuvres des artistes : Hicham Berrada, Julian Charrière, Lucy + Jorge Orta, Liam Sy Paquemar, Marie Velardi, Guido Van der Werve et Stefanie Zoche, représentent à travers différents mediums, la nature ambiguë de l’homme dans sa relation à l’environnement, notamment son rapport à la fois de dépendance et de domination face aux ressources naturelles de la planète.

Fluvial Intervention Unit de Lucy + Jorge Orta, sculpture emblématique de la série OrtaWater, est un moyen de transporter mais également d’orienter l’eau. L’élégant canoë en bois d'érable semble suspendu dans le temps, parmi les tuyaux et récipients destinés à transporter cette ressource naturelle.

Life Guards dans l'exposition Sains et Saufs

Life Guards dans l'exposition Sains et Saufs

23 mars 2016 - 21 août 2016
Mudac, Lausanne, Suisse
Exposition de groupe

L’exposition Sains et Saufs organisée par Claire Favre Maxwell au Mudac à Lausanne, du 23 mars au 21 août 2016, se concentre sur les thèmes de la sécurité, de la peur, de la protection et de la surveillance au 21ème siècle, et répond à ce phénomène à travers le design, les objets du quotidien, la photographie et l’art contemporain.

La mode actuelle de l'extrême sécurité  – rejetant l’inattendu et planifiant chaque éventualité – est en train de devenir un standard imposé et reflète le déni de la mort, caractéristique de la société contemporaine. D’innombrables instructions de sécurités exposent en détail les procédures pour éviter les risques dans l’espace public, alors que le nombre croissant des portes d'entrées publiques sont lourdement contrôlées – nos visages, nos corps, nos empreintes digitales et nos pupilles sont scannés de façon répétée. La société occidentale s’oriente vers l’ultra-sécurité, vers un refus de l’inattendu et un désir absolu de tout anticiper.

Sous la rubrique protection, Lucy + Jorge Orta présentent des sculptures de la série Life Guard, qui incorporent des objets de surplus de la Croix-Rouge. Des civières se transforment en combinaisons collectives ; des lits de camps se décrochent de leur structure devenant des sacs de couchages ; des sacs à dos se convertissent en de multiples habitats ; les toiles des lits de camps mutent en harnais collectifs ; des canots pneumatiques se déploient en radeaux de sauvetage. Une multitude infinie de prototypes mutables et utopiques de survie ont été conçue par les artistes au cours de ces dix dernières années.

 

Les Forces de la Nature – expositions en Belgique

Les Forces de la Nature – expositions en Belgique

11 mars 2016 - 26 juin 2016
Galerie Valérie Bach, Brussels - Budafabriek, Kortrijk
Exposition de groupe

Suite au sommet COP21 sur le climat à Paris, un nombre croissant d’expositions se sont penchées sur les questions qui mettent en avant les problèmes environnementaux. Le travail de Lucy + Jorge Orta a été prédominant dans ces débats visuels, partageant le point commun de refléter les conditions et la place de l’homme au sein de la nature.

Les sculptures des projets Amazonia et OrtaWater sont actuellement présentées dans deux expositions en Belgique avec deux approches curatoriales différentes.

The Force of Nature, Galerie Valerie Bach Brussels : du 11 mars au 21 mai 2016. 
Organisé par James Putnam, The Force of Nature, s’inspire non seulement de la nature mais aussi de son processus : son évolution, sa naissance, son développement, son vieillissement, sa décomposition et sa modification. La nature est constamment dans un état de transformation. La connaissance pointue et la sensibilité des artistes face à ce changement sont cruciales dans la création de leur oeuvres qui peut être spécifique au site, monumentale ou éphémère. Les artistes, de part leur utilisation de différents types de medias, recherchent et transmettent des façons innovantes et créatives de repenser notre relation à la nature. Les oeuvres peuvent être évocatrices, provocatrices ou sublimes, et peuvent aussi délivrer un message environnemental urgent.

Water.War, Budafabriek Kortrijk : du 13 mars au 26 juin 2016.
Water.War présente les projets d’artistes, de designers, de chercheurs, d’entrepreneurs et d’ONG qui s’intéressent tous à la relation entre l’être humain et l’eau, et/ou cherchent des solutions pour une relation durable entre les deux. Alors que les artistes questionnent le monde, un grand nombre d’experts travaillent afin de trouver des solutions spécifiques aux problèmes majeurs actuels. La connexion critique entre ces différents acteurs ne mène pas seulement à une confrontation intéressante entre les disciplines, mais inspire les publics à agir positivement et penser de manière critique à cette ressource naturelle.

Haut de page

S'inscrire à la Newsletter