Antarctica World Passport Delivery Bureau (Nansen Initiative / COP21 Paris)

Date: 2015
Ref: 5079.05
Matériaux: Construction du bureau en matériaux de récupération, chaises, objets trouvés, Antarctica World Passports, iPads, tampons passeport, tampons encreurs
Dimensions: 300 x 315 x 450 cm
Exhibition history: 2015 Nansen Initiative, Geneva; COP21 Grand Palais, Paris, France
Courtesy: Lucy + Jorge Orta

Le projet Antarctica World Passport, travail participatif et engagé de Lucy + Jorge Orta, s'est développé lors de leur expédition phare en Antarctique en 2007. L'aspect participatif se concentre sur la question de savoir ce que signifie être un citoyen du monde aujourd'hui à l'âge de la communication transfrontalière et invite le public à devenir des membres actifs d'une communauté virtuelle interconnectée et exponentielle. Ce projet prend toute sa signification en regard de l’augmentation des tendances nationalistes, la construction de murs et la fermeture des frontières dans le monde entier.

L'Antarctica World Passport fait partie d'un ensemble de travaux beaucoup plus vaste - Antarctica - qui traite de questions relatives à l'environnement, à la politique, à l'autonomie, à l'habitat, à la mobilité et aux relations entre les peuples. Le continent antarctique connaît les conditions climatiques les plus hostiles de la planète, son désert de glace est le plus grand du monde et les températures peuvent descendre jusqu'à -80°C. Il s'agit pourtant d'une immense réserve naturelle dont les glaciers contiennent 70% de l'eau douce de la planète. Aujourd'hui, cet écosystème unique est gravement menacé par le réchauffement climatique. Il n'existe sur ce continent aucune installation humaine permanente, ni population autochtone. Seule région politiquement neutre sur Terre, elle n’a jamais été revendiquée par aucun pays. Grâce au Traité sur l'Antarctique, signé par plus de 50 nations, l'Antarctique est un continent où seules sont autorisées des activités pacifiques pour le bien de la communauté mondiale —recherche scientifique et protection de l'environnement— dans un cadre d'échanges et de coopération internationale.

Pour les artistes, l’Antarctique représente l’utopie : un continent dont le climat extrême impose entraide et solidarité, liberté de recherche, de partage et de collaboration pour le bien de la planète. Le paysage de glace immaculé est un filtre pour le kaléidoscope qui compose nos nations et nos identités, concentrant les couleurs dans la somme de lumière et la pureté d'un espoir. L'Antarctica World Passport est le support d’une réflexion "sans frontières".

L'Antarctica World Passport Office a été présenté pour la première fois lors de l'exposition rétrospective de Lucy + Jorge Orta au Pirelli Hangar Bicocca à Milan (2008). Il existe sous différents formats sculpturaux et l’action participative est réactivée à chaque présentation. Les bureaux de passeports sont généralement construits avec du bois de récupération et des objets trouvés, y compris des bateaux, des récipients d’eau, des valises, des jouets qui s'entassent sur des structures rudimentaires évoquant les bidonvilles et passages frontaliers traversés par les artistes dans certains des endroits les plus reculés du monde.

Le processus de demande de passeport - l'expérience performative participatrice - ne prend que quelques minutes. Le bureau des passeports est composé d’agents des passeports spécialement formés à la médiation auprès du grand public et à la distribution de l’édition du passeport. Le demandeur (public) est invité à accepter un ensemble d'obligations en matière de passeport présentées par les agents et leurs données personnelles sont entrées dans une base de données. Pour chaque passeport enregistré, un numéro d'identification unique (UIN) est automatiquement généré pour authentifier l'édition. L'UIN est inscrit sur chaque passeport et estampillé par l'agent. Le transfert symbolique de l'identité nationale individuelle à celle du citoyen du monde collectif fait partie de l'élément performatif de l'œuvre et incarne la notion d'Esthétique Opérationnelle en incitant le grand public à agir.

Les citoyens détenteurs de passeports enregistrés peuplent une nouvelle carte du monde "sans frontières" interconnectée sur le site officiel, une visualisation puissante décrivant la mobilisation de masse à travers le monde, de l'Europe aux zones de catastrophes environnementales et politiques les plus touchées, parmi lesquelles les Îles Salomon, les Philippines, l'Alaska, la Somalie, l'Irak et l'Afghanistan.

Quatre éditions de passeport ont été imprimées, pour un total de 55 000 exemplaires : Ed. 10 000 Pirelli Hangar Bicocca Milan (2008) ; Ed. 30 000 Southbank Centre London (2012) ; Ed. 10 000 La Villette Paris (2014) ; Ed 5 000 Frieze Projects London (2017).

Ce bureau des passeports a été présenté au Grand Palais à Paris lors du Sommet des Nations Unies sur le climat organisé par la COP21 du 4 au 10 décembre 2015. Face au nombre croissant de réfugiés déplacés en raison de catastrophes provoquées par le climat, et aux prévisions de conflits plus terribles encore en raison du manque de ressources, la COP21 était le forum idéal pour mobiliser le public à devenir des citoyens du monde.

Haut de page
S'inscrire à la Newsletter