Perpetual Amazonia (MLC Plot 00,0001 | one metre | S12 48 21.6 W71 24 17.6)

Date: 2009 - 2010
Ref: 5515.01-18
Matériaux: Lambda photographs backed on Dibond
Dimensions: Box framed 128 x 128 x 5cm each
Exhibition history: 2012 Espace Fondation EDF, Paris; 2010 Natural History Museum London
Courtesy: Courtesy of the Artists

Lors de l’expédition vers l’Amazone péruvienne en 2009, Lucy + Jorge Orta ont voyagé avec des scientifiques du Environmental Change Institute (ECI) de l’Université d’Oxford. Ensemble, ils ont cartographié un terrain d’un hectare dans la forêt tropicale. Les arbres et les plantes rares furent recensés pour en établir un catalogue et des statistiques sur les types d’espèces botaniques furent établies pour des programmes de recherche scientifique. Cette expérience inédite a conduit les artistes à créer Perpetual Amazonia - l’une des oeuvres-clefs de la série Amazonia -, afin que cet hectare de terre puisse être préservé à perpétuité ; ceci pour la recherche scientifique et pour les bienfaits de la préservation durable de la forêt, dont tous nous bénéficions.

Perpetual Amazonia se compose de photographies de plantes dont les espèces du monde entier ont été répertoriées par les artistes durant leurs voyages. Chaque photographie comporte en son coin inférieur droit les coordonnées - selon le Universal Transverse Mercator (UTM) - d’un unique mètre carré au sein du terrain (de la parcelle) d’un hectare repéré par GPS S12 48 21.6 W71 24 17.6. La parcelle est située au coeur de la Réserve de Biosphère à Manu, un site déclaré Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO et faisant partie du Fundo Mascoitania, zone de 640 hectares exploitée par la CREES Foundation. En faisant l’acquisition d’une photographie, l’acheteur recevra un certificat et acceptera de collaborer aux programmes de recherche sur la forêt tropicale situés à MANU.


Aujourd’hui, la région amazonienne est aussi considérée comme une zone potentielle de bouleversement- où les systèmes pourraient se déséquilibrer. Cela aurait des conséquences majeures non seulement localement, mais aussi sur une zone beaucoup plus étendue, du fait de l’influence de la forêt sur les climats régionaux et mondiaux. Notre appréhension de la nature se doit d’être globale ; aucun environnement ne peut être envisagé isolément. La région amazonienne est peut-être à des heures de voyage de l’Europe, il n’en demeure pas moins que notre influence sur les climats et la biodiversité commence dans notre vie quotidienne avec les choix de consommation que nous faisons. Bergit Arends, commissaire d’art contemporain au Muséum d’Histoire naturelle de Londres

Perpetual Amazonia nous permet de comprendre la nécessité de conserver les forêts et la vie sauvage partout dans le monde. En tant qu’un des poumons de la planète, les forêts nous aident à respirer. Lucy Orta

Haut de page
S'inscrire à la Newsletter